Arnauld Pontier
Littérature générale et imaginaire

F.E.L.I.N.E. - L'Intégrale

Survolez pour plus de détail, cliquez pour zoomer.
 Zoom

Parution : mars 2020

LE QUATRIEME DE COUVERTURE

 

Trois romans, une nouvelle inédite et une postface de Fabien Lyraud, directeur des éditions Pulp Factory, composent ce volume.

Son maître l’avait bien formée : elle atteignait toujours le point vital. Ses adversaires n’avaient aucune chance. D’autant que la Phase lui conférait un avantage temporel certain. Elle pouvait aussi se Singulariser ou user de ses charmes ; c’était également une experte en matière d’infiltration.

 Mais malgré son habileté et sa puissance, elle n’était pas libre : elle était sous la tutelle du Superviseur, qui l’envoyait aux quatre coins de l’univers, en mission pour le compte du Central.

Elle ne s’était jamais posée de questions sur le bien-fondé de ses missions, sur ses soeurs de Materna, sur sa propre nature et sur Lothar Milton, l’ennemi public numéro un : l’ex-Conseiller général de la Fédération… Jusqu’à ce que les Déviants prennent contact avec elle et qu’une mystérieuse organisation, Arach, s’en mêle. Jusqu’à ce qu’elle rencontre le capitaine Saronis et son étrange vaisseau roorh’ et qu’il lui parle de sa Meyre. Tous prétextant détenir la vérité sur elle et sur son employeur, la F.E.L.I.N.E. : la Force d’Élimination, de Libération et d’Intervention Nano-Équipée…

 

Cette Intégrale comprend :

 



 ACHAT DIRECT - dédicace sur demande 

 

Trois romans, une nouvelle inédite et une postface de Fabien Lyraud, directeur des éditions Pulp Factory, composent ce volume.


Marque : RIVIERE BLANCHE
Prix :    25,00 € H.T.
Dispo. : - 
Qté :
Ajouter au panier
 L'avis de la presse sur cette Intégrale 

 

LES CHRONIQUES DE L'IMAGINAIRE
26 mai 2020

La F.E.L.I.N.E. : La Force d'Elimination, de Libération et d'Intervention Nano-Equipée, au service du Central sur lequel s'appuie la Fédération terrienne. Des humains, sur-entraînés mais surtout dotés d'Augmentations qui en font des combattants exceptionnels.
7.2-7 ne vit que pour les missions qui lui sont confiées, sous le contrôle assidu du Superviseur robotique qui lui fournit toutes les informations dont elle a besoin pour éliminer ses cibles, les ennemis de la Fédération. La routine. Mais sa nouvelle mission va s'avérer pleine de surprises...

Dans le premier roman de cette intégrale, F.E.L.I.N.E., on fait la connaissance d'une héroïne acérée et fière, un agent secret du haut du panier comme pourrait l'être une James Bond du futur, avec l'univers entier comme terrain de jeux. Ses gadgets, ses armes, elle les porte à même son corps mi-humain mi-artificiel, qui en fait un cyborg ultra-dangereux. Belle à se damner, elle séduit ses proies pour mieux les apaiser, puis leur porte sans état d'âme le coup fatal. Avant de retourner se re-équiper dans sa base sophistiquée ultra-secrète, comme il se doit. 
Ce premier récit est mené tambour battant, alternant infiltrations discrètes et actions commando dans le plus pur style des romans d'espionnage. On y croise un méchant retors et égocentrique, prêt à tout pour assouvir sa soif de puissance, mais aussi une belle brochette de personnages plus ambivalents, que ce soit des agents doubles/triples/quadruples ou des personnes bien intentionnées à la morale élastique... Le tout enrobé de mensonges en couches successives, que le lecteur découvre en même temps que l'héroïne. On n'a donc pas le temps de s'ennuyer, alternant action et révélations pour une aventure très prenante.

Le deuxième roman, L'équilibre de l'extinction, retrace les origines plus que curieuses de la F.E.L.I.N.E. Forcément, comme tout cela se passe avant, on y croise fort peu notre héroïne, hormis sur la fin. C'est un récit plus linéaire, plus plat, qui contient pas mal d'explications. Il est intéressant pour comprendre comment la F.E.L.I.N.E. est devenue ce qu'elle est, mais ne tient pas en haleine comme le premier roman.

Retour à un peu plus d'action et de rebondissements dans le troisième roman, Le vaisseau noir. De nouvelles rencontres vont aider à cerner encore mieux la situation, et à faire évoluer l'héroïne d'une manière étourdissante. Peut-être était-ce un peu too much pour moi, car j'ai également moins adhéré à ce troisième roman qu'au premier présenté.

Enfin, la très courte nouvelle Noor-Jaan m'a semblé assez dispensable. Elle permet de mieux appréhender le peuple des Lyxiens, ce qui n'est pas sans intérêt, mais le format est trop court pour avoir le temps de développer quoi que ce soit.

J'ai aimé l'univers créé par Arnauld Pontier, un univers futuriste et brutal peuplé d'extra-terrestres aussi nombreux qu'insolites, de planètes lointaines et des vaisseaux spatiaux. Classique mais efficace, avec quelques bonnes idées. On y rencontre les humains augmentés de demain, et les intelligences artificielles humanoïdes si ressemblantes que l'on peine à les distinguer. Des personnages sympathiques et d'autres aussi vilains que détestables.

Par contre, il y avait clairement trop de sexe à mon goût. Non pas qu'il y ait d'interminables scènes au lit, au contraire, c'est plutôt l'omniprésence du sexe en toile de fond de tous les instants que j'ai jugé lourde. L'héroïne est une bombe sexuelle, qui par sa nature même fait baver d'envie tous ceux qui la croisent. Elle approche ou convainc souvent ses cibles, aussi bien masculines que féminines, en usant de son corps. Ce qui ne la dérange aucunement, car elle-même adore le sexe. J'ai souvent au l'impression que finalement le principal talent de cette héroïne n'était pas ses prodigieuses capacités physiques ou son intelligence, mais plus sa plastique magnifique qui séduit tous  ceux qui la croisent. Sans être féministe, je trouve ça dommage.

J'ai passé un bon moment avec cet ouvrage, qui saura plaire à tous les adeptes de SF populaire à la fois vivante et agréable dans le plus pur style "pulp".

Soleil